Accueil Méthodologie Animation  
Qu'est ce qu'un atelier d'écriture ?
   
C’est un lieu où l’on se retrouve en compagnie d’un animateur pour explorer, cheminer, jouer avec les mots...
 
Atelier d'écriture et insertion
   
Aider un public en difficulté à dédramatiser l’écrit et prendre conscience qu’il est une des clés de l’autonomie tout en y trouvant du plaisir...
 
Autres Ateliers
   
.
FRAGMENTS
Atelier où l'on explore les différents types d'écriture
Ecrire en continu
Prendre le temps de s’immerger, de produire à son rythme. Explorer les cinq sens, mettre en scène les sons, les couleurs, les saveurs...
Histoire de vie
Saisir le meilleur de sa vie, creuser son histoire, libérer ses rêves, sa colère, sa sensibilité, son imaginaire....
Jeux d'écriture
Oulipo...
Partir d'un mot existant ou imaginaire, d'une idée, d'une photo...
Poésie
Du haïku à la poésie contemporaine en passant par les formes classiques...
NOUVELLES
Comprendre les mécanismes d'une nouvelle, son équilibre, les différents types de nouvelles.
Créer et gérer les personnages.
Apprivoiser les techniques d'écriture...
ECRITURE MÊLÉE
Associée à un atelier artistique:peinture, sculpture...
 
Coup de Projecteur
   
Infos... Dicton du mois... Pêle-mêle... Liens...
     
 
Liens
   
 
Coup de projecteur
Page coup de cœur, un contenu qui va et vient juste pour le plaisir.
Dicton du mois
 
Écrire n'est pas décrire, peindre n'est pas dépeindre. La vraisemblance n'est que trompe l'œil. (Georges Braque)
Quelques mots rares et précieux
  ABEE : Ouverture réglant l’arrivée d’eau à la roue d’un moulin
EVANIDE : Qui est presque effacé
ZEA : Nom scientifique du maïs
Pêle-mêle
 

L’invention de l’alphabet

Si les Phéniciens n'ont pas inventé le principe de l'alphabet, on peut dire que l’alphabet phénicien, inventé il y a 3000 ans, est l’ancêtre de presque tous les systèmes alphabétiques du monde.

Le port phénicien de Byblos, grand carrefour commercial depuis le Ive millénaire avant J-C, est relayé, après la fin du IIIe millénaire, par la ville de Tyr : c’est de là qu’est diffusé l’écriture phénicienne.

L’alphabet phénicien a donné naissance :

• à l’alphabet grec, qui est lui-même à l’origine de l’alphabet cyrillique utilisé en Europe orientale et dans toute l’Asie russe.
• à l’alphabet étrusque qui est lui-même la source de l’alphabet latin porté par les Européens de l’Ouest dans le monde entier.
• à l’alphabet araméen, qui est lui-même la source de l’alphabet hébreu, dit « carré », de l’alphabet arabe et des écritures de l’Inde.

Une révolution décisive

Dans l’histoire de l’écriture, l’alphabet représente une véritable révolution, car c’est un système totalement et uniquement phonétique (un signe = un son).

Les Mésopotamiens, comme les Égyptiens, utilisaient eux aussi des signes phonétiques, mais en appoint de leur système idéographique et ils ajoutaient encore d’autres signes complémentaires pour préciser la signification. En outre, chez les Égyptiens, un signe pouvait noter des combinaisons de plusieurs consonnes.

Le système alphabétique, avec sa trentaine de signes abstraits, codifiés, permet théoriquement de noter n’importe quelle langue. Sa maîtrise requiert un apprentissage facile et rapide, qui n’a aucune commune mesure, par exemple, avec celui de l’écriture chinoise et de ses 50 000 signes. On peut y voir le début d’un processus de démocratisation et un facteur de dynamisme social.

Le mot alphabet vient des lettres aleph et beit (beth), qui deviendront alpha et bêta.

Alphabètes et analphabètes

Qu'entend-t-on par alphabétisme ? Pour les U.S.A, au début du siècle, ça consistait à savoir écrire et lire son propre nom ! L'UNESCO est plus exigeante et propose la définition suivante, qui est généralement admise : pratique quotidienne de la lecture et de l'écriture de phrases simples (alphabétisme fonctionnel).

Notons que sur les 3000 langues parlées à la surface du globe, 100 seulement s'écrivent.

Selon l'UNESCO, 34,2 % de la population mondiale de plus de 15 ans est analphabète en 1970, soit 783 millions de personnes. Ce taux baisse (1 % tous les deux ans environ) bien que le nombre d'analphabètes augmente (la population croît de 1,7 %). Dans les pays en voie de développement, 68 % des femmes sont analphabètes ; les taux mondiaux sont de 23 % pour les hommes et 34 % pour les femmes en 80.